caudataire


caudataire

caudataire [ kodatɛr ] n. m.
• 1546; lat. ecclés. caudatarius, du class. cauda « queue »
1Celui qui, dans les cérémonies, porte la queue de la robe (du pape, d'un prélat, d'un roi).
2Fig. Homme obséquieux et flatteur. adulateur. Les caudataires du dictateur.

caudataire nom masculin (latin médiéval caudatarius) Celui qui soutient la traîne du pape, d'un cardinal, d'un évêque.

⇒CAUDATAIRE, subst. masc. et adj.
A.— (Celui) qui porte la queue de la robe ou du manteau d'un grand personnage (pape, cardinal, roi, reine, etc.) lors des cérémonies. Synon. porte-queue. Gentilhomme caudataire (Ac. 1835-1932). Les cardinaux se sont avancés, (...); deux caudataires portent leur queue violette (TAINE, Voyage en Italie, t. 1, 1866, p. 123).
B.— P. métaph., litt. Courtisan servile :
Il y a autour du monde littéraire un peuple de gens qui se frottent à l'homme de lettres; (...) les caudataires. — Hommes anonymes, inféodés à une grande ou petite célébrité, qui leur devient tellement propre, et pour ainsi dire si personnelle, qu'ils feraient croire au miracle de la transfusion de l'amour-propre; (...) appelés à ce culte de cireurs de bottes d'une statue de grand ou de petit homme qui les tutoie, par la vocation d'un caractère doux, naturellement complaisant, sans susceptibilité, les caudataires ont pour l'écrivain (...) un attachement particulier qui (...) touche à la patience de l'épouse aussi bien qu'au dévouement de la maîtresse.
E. et J. DE GONCOURT, Charles Demailly, 1860, pp. 113-114.
Au fém., rare. Il faut l'empêcher [la France] de devenir une seconde Autriche, une caudataire de l'Allemagne (BARRÈS, Mes cahiers, t. 9, 1911-12, p. 250).
Emploi adj. Disciples caudataires (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 249). Mainte imitation caudataire polycopiait les maîtres. Christiani, (...) faisait du Beaudelaire très frénétique (MALÈGUE, Augustin, t. 1, 1933, p. 164).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1546 (RABELAIS, Tiers-Livre, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 182 : fol caudataire). Dér. du lat. cauda (queue) d'apr. légataire, donataire; cf. lat. médiév. caudatarius « porte queue » (Translatio S. Antonini ds DU CANGE). Fréq. abs. littér. :19.

caudataire [kodatɛʀ] n. m.
ÉTYM. 1546, Rabelais; du lat. ecclés. caudatarius, lat. class. cauda « queue ».
Didactique ou littéraire.
1 Celui qui, dans les cérémonies, porte la queue de la robe du pape, d'un prélat, d'un roi… Adj. || Gentilhomme caudataire.
1 Il était en outre accompagné (…) du caudataire revêtu de la croccia, sorte de douillette en laine violette, avec des revers de soie (…)
Zola, Rome, p. 90.
2 « Il est perdu ! il est perdu ! » répétaient les caudataires et les attachés, avec la joie que l'on éprouve charitablement aux mésaventures d'un homme, quel qu'il soit.
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, II, II.
2 Homme obséquieux et flatteur. Adulateur, flagorneur, flatteur. || Les caudataires du dictateur, du tyran.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • caudataire — CAUDATAIRE. subs. m. Celui qui porte la queue de la robe d un Cardinal …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • caudataire — Caudataire, Qui porte la queuë de la robe d une grande dame ou autre personnage, quasi Caudatarius, Syrmatophorus …   Thresor de la langue françoyse

  • caudataire — CAUDATAIRE. s. m. Qui porte la queuë de la robbe du Pape, ou d un Cardinal …   Dictionnaire de l'Académie française

  • CAUDATAIRE — n. m. Officier ou serviteur qui porte la queue du manteau du Pape, d’un cardinal ou d’un prélat. Il se prend aussi adjectivement. Gentilhomme caudataire. Il se dit figurément d’un Homme obséquieux, qui flatte et sert quelquefois bassement ceux… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • CAUDATAIRE — s. m. Celui qui porte la queue de la robe d un cardinal.  Il se prend aussi adjectivement. Gentilhomme caudataire …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • caudataire — (kô da tê r ) s. m. 1°   Celui qui porte la queue de la robe d un cardinal.    Adjectivement. Gentilhomme caudataire. 2°   Homme qui se fait valet, obséquieux à l excès, prêt à porter la queue, s il faut, de celui qu il flatte. ÉTYMOLOGIE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PRÉLAT — Au sens strict, le mot prélat désigne les clercs, séculiers ou réguliers, qui sont pourvus de la juridiction ordinaire de for externe: officiers majeurs de la curie romaine; évêques à la tête de diocèses, ainsi que leurs vicaires généraux et… …   Encyclopédie Universelle

  • flatteur — flatteur, euse [ flatɶr, øz ] n. et adj. • fin XIIIe; de flatter I ♦ N. Personne qui flatte, qui donne des louanges exagérées ou fausses. ⇒ enjôleur, flagorneur, région. frotte manche, hypocrite, louangeur, thuriféraire; fam. fayot, lèche botte,… …   Encyclopédie Universelle

  • porte-queue — [ pɔrtəkø ] n. m. • 1776; « caudataire » 1564; de 1. porter et queue ♦ Papillon dont les ailes comportent de longs prolongements. ⇒ machaon. Des porte queues. ● porte queue, porte queue ou porte queues nom masculin Autre nom du machaon. ⇒PORTE… …   Encyclopédie Universelle

  • Soutane — Une soutane, (lat. : vestis/tunica talaris, angl. : cassock, it. : abito talare, talare, esp. : sotana, all. : Sutane, suéd. : kaftan, gr. : anteri/rason), de l italien sottana, est un « vêtement de… …   Wikipédia en Français